1er NOVEMBRE – 20 NOVEMBRE 2022

De Rainer Werner Fassbinder
Traduit de l’allemand par Sylvie Muller et publié chez L’Arche

Avec Julia BatinovaMarie Druc, Anne Durand, Margot Le Coultre, Margot Van Hove et Vanda Alexeeva
Mise en scène Léa Déchamboux. Scénographie Jean-Marc Humm
Lumière Rinaldo Del Boca. Son Nicolas Le Roy. © Anouk Schneider

 

Horaires
Mardi 20h • Mercredi, jeudi, samedi 19h • Vendredi 20h30 • Dimanche 17h

SYNOPSIS

Le monde a évolué, les moeurs évoluent, la morale aussi, mais la peur de l’amour, la peur de ne pas être aimé, le désir de sauver l’autre, les situations d’emprise, ce sont des invariants de la condition humaine. R. W. Fassbinder

Petra, une femme de la grande bourgeoisie, célèbre créatrice de mode, vient de se séparer de son mari et vit seule avec Marlène, son assistante et parfois aussi sa domestique. Quand on lui présente Karine, une jeune femme issue du milieu prolétaire qui cherche à se faire une situation en Allemagne, elle tombe immédiatement sous son charme. Elle lui propose de se lancer dans le mannequinat et en attendant de trouver un logement, d’habiter chez elle…

Malgré sa courte vie, l’oeuvre du dramaturge et cinéaste allemand Rainer Werner Fassbinder (1945 – 1982) est particulièrement dense. Qui ne se souvient pas du Mariage de Maria Braun, de Lili Marleen ou encore de son dernier film, Querelle ? Dans Les larmes amères de Petra Von Kant, les rapports humains, qu’ils soient amoureux, amicaux ou filiaux, en particulier la “dépendance affective”, y sont relatés avec une justesse étonnante.

Coproduction Cie Thulite / Les Amis – Le Chariot, avec le soutien de la Loterie Romande