DIMANCHE 3 NOVEMBRE 2019

Le premier quintette interprété par François Sochard (violon), Julie Lafontaine (deuxième violon), Frédéric Kirch (alto) Darbellay et Nicolas Le Roy (piano)

GABRIEL FAURÉ

Gabriel Fauré, né à Pamiers (Ariège) le 12 mai 1845 et mort à Paris le 4 novembre 1924, est un pianiste, organiste et compositeur français.

Devant ses prédispositions musicales, il intègre très tôt la nouvelle école de musique religieuse fondée par Louis Niedermeyer. Outre l’enseignement du fondateur de l’école, il y reçoit les conseils de Camille Saint-Saënset Gustave Lefèvre.

Parallèlement à son activité de compositeur, Fauré mène une vie active au sein d’institutions musicales, notamment en tant que directeur du Conservatoire de Paris, maître de chapelle puis titulaire du grand orgue de l’église de la Madeleine, ainsi qu’en tant que co-fondateur de la Société Nationale de Musique.

Son catalogue abonde d’œuvres pour piano, intimistes, parfois appelées pièces de salon: barcarolles, nocturnes, arabesques, valses-caprice, impromptus, fantaisies ou ballades. Il façonne un langage musical qui lui est propre, des enchaînements harmoniques que l’on qualifie encore aujourd’hui de « fauréen ». Il excelle également dans la mélodie dont les plus célèbres recueils sont la Bonne chanson et L’Horizon chimériqueIl est l’un des plus grands compositeurs français de la fin du xixe et du début du xxe siècle.