DIMANCHE 18 DÉCEMBRE 2022

Sonate pour violon et piano n°1 en fa mineur op.80 et Sonate pour violon et piano n°2 en Ré Majeur op.94a
interprétés par Claire Dassesse (violon) et Nicolas Le Roy (piano)

 

SERGUEÏ PROKOFIEV

Sergueï Prokofiev, généralement appelé Serge Prokofiev,  est né le 11 avril 1891 à Sontsivka en Ukraine et est mort le 5 mars 1953 à Moscou. Compositeur de musique classique, pianiste et chef d’orchestre, il est l’auteur de nombreuses œuvres musicales dont des symphonies, des concertos, de la musique de film, des opéras ou encore des ballets. Il a été reconnu de son vivant comme un artiste d’avant-garde très créatif ne se soumettant pas aux règles de l’écriture. Il privilégie le rythme et l’association d’un lyrisme moderne et d’une inspiration plus sobre: ses musiques, particulièrement adaptées au cinéma, se retrouvent notamment dans plusieurs films d’Eisenstein.

Dès l’enfance, Prokofiev montre des facilités pour l’apprentissage de la musique et pour la composition. Il étudie l’orchestration avec Rimski-Korsakov et affirme très tôt son anticonformisme. Il remporte le prix Anton Rubinstein en tant que meilleur étudiant de piano et jouera même devant Stravinski. Il quitte Saint-Pétersbourg pour Paris où il rencontre Diaghilev avec qui il monte plusieurs ballets. Au moment de la Révolution russe en 1917, Prokofiev choisit l’exil, ce qui lui permet de trouver le temps de composer. Après avoir écrit sa première symphonie, il crée à Chicago une œuvre essentielle dans sa carrière, l’opéra L’Amour des trois oranges, qui connait tout de suite un grand succès. Il continue à composer des œuvres nombreuses et diverses en Europe (concertos, symphonies).

En 1933, il décide de rentrer en Russie, attiré par les promesses que lui fait le gouvernement. C’est une autre période fructueuse (Roméo et Juliette, Cendrillon, Ivan le Terrible ) qui prend fin avec la guerre. Après de graves problèmes de santé et persécuté par l’URSS, Prokofiev s’éteint le 5 mars 1953.

 

CLAIRE DASSESSE

Claire Dassesse est née en 1989 à Bruxelles en Belgique ; issue d’une famille de musiciens, elle commence le violon dès son plus jeune âge. En 2004, elle entre à la Chapelle Reine Elisabeth en qualité de « jeune talent exceptionnel » sous la houlette d’Augustin Dumay et Tatiana Samouil. Elle intègre en 2006 le Conservatoire Royal Supérieur de Musique de Bruxelles dans la classe d’Igor Oistrakh et y obtient sa licence.

De 2009 à 2011, elle étudie au conservatoire supérieur de Genève jusqu’à l’obtention de son Master puis, sur l’invitation de son professeur Mihaela Martin, intègre la Hochschule de Köln et y achève un double master avec grande distinction. Entre 2013 et 2015, elle fait partie des rares élèves de l’institution admise en Konzertexam à la Hochschule de Cologne et y obtient le diplôme avec la plus grande discussion. Depuis 2015, elle étudie en Master de Soliste à la Haute Ecole de Musique, toujours chez Mihaela Martin. Elle a suivi les masterclasses des plus célèbres violonistes de notre époque : Liviu Prunaru, Boris Kuschnir, Hermann, Petru Munenau, Marco Rizzi, Priya Mitchell, Stephan Picard, Mikhail Ovrustky, Gabor Tàkàcs, Zakhar Bron… Au cours de ces années d’études, Claire a enrichi son palmarès de nombreux prix et distinctions ; lauréate des concours « jeunes musiciens RTBF », Lion’s Club, elle est également la gagnante des concours « jeune talent », « Jonge Solisten d’Ostende », du concours Brueguel, Didier Noé, Deru, Nancy Philippart… En octobre 2011, elle remporte le prestigieux concours Henri Vieuxtemps. Elle a été l’invitée de nombreux festivals depuis son adolescence, parmi lesquels on peut citer le festival de l’Abbaye d’Aulne, les Estivales de Megève, les Schubertiades, les concerts du Covent Garden au cours desquels elle a collaboré avec des musiciens tels que François Guye, Tedi Papavrami, Christoph Schiller… Elle a joué de nombreuses fois en tant que soliste, notamment avec l’Orchestre de Zilina en Slovaquie, l’Orchestre des Pays de Savoie,… Claire est également une musicienne d’orchestre aguerrie ; elle a notamment joué au sein de l’orchestre de chambre du prestigieux festival Verbier, a été premier violon solo du Sinfonietta de Genève en 2010 et est titulaire au sein de l’orchestre de la Suisse Romande.
Depuis septembre 2013, Claire Dassesse fait partie du trio «  Ensembl’ Arenski » avec Aurore Dassesse et Stephanie Proot et ont étudié à La Chapelle Musicale Reine Elisabeth sous la direction du prestigieux quatuor Artemis entre 2013 et 2015.

 

NICOLAS LE ROY

Nicolas Le Roy initie ses études de piano à Lille et les poursuit au conservatoire de Genève dont il sort diplômé en piano et accompagnement. Ses études terminées, il se perfectionne ensuite auprès de Pascal Rogé et Jean-François Antonioli. Passionné d’opéra, il collabore à de nombreuses productions en tant que chef de chant, notamment avec le Grand Théâtre de Genève. Il est pianiste officiel de Concours Internationaux tels que le CIEM (Concours International d’Exécution Musicale) ou Tibor Varga. En tant que soliste, il a une prédilection pour l’œuvre d’Olivier Messiaen et interprète à plusieurs reprises « Les Regards sur l’Enfant-Jésus ». Il joue également les répertoires à deux pianos, notamment avec le londonien Daniel Adni. Nicolas Le Roy est accompagnateur en HEM de Suisse occidentale (Genève, Lausanne) et se produit régulièrement en concert en tant que soliste, ou en diverses formations de musique de chambre.

Depuis mai 2018, il organise au sein du Théâtre des Amis à Carouge une série foisonnante de “matinées classiques”, qui rencontrent un plein succès auprès d’un public croissant. Il est également sonorisateur pour divers spectacles.