DIMANCHE 7 MARS 2021

Deux sonates pour alto et piano op. 120, interprétées par Frédéric Kirch (alto) et Nicolas Le Roy (piano)

 

JOHANNES BRAHMS

Issu d’un milieu modeste, Johannes Brahms, né le 7 mai 1833 à Hambourg et mort le 3 avril 1897 à Vienne, apprend la musique avec son père, contrebassiste. Il étudie plus tard le piano et la composition avec le célèbre pédagogue Eduard Marxsen, qui lui fait découvrir les grands maîtres du passé, parmi lesquels Jean-Sébastien Bach. Des séjours à la campagne le sensibilisent au folklore de différentes ethnies germaniques, ainsi qu’à la musique populaire hongroise.

Très sollicité comme professeur, pianiste ou chef d’orchestre, tant dans son pays qu’à l’étranger, il ne réussit pas, à son grand regret, à obtenir un poste stable dans sa ville natale et se fixe alors définitivement à Vienne en 1862, où il passera toute sa vie.

Son oeuvre couvre tous les genres, sauf l’opéra. Sa vie est marquée par ses rencontres avec les musiciens Joseph Joachim, Antonin Dvorak, Richard Wagner ou les époux Schumann, avec lesquels il noue des amitiés souvent très profondes. Le soutien de Schumann est notamment d’une importance cruciale dans sa carrière. Attaché comme Schubert à la thématique populaire, possédant le sens du lyrisme d’un Schumann, héritier de Beethoven par la nature structurée mais bouillonnante de ses compositions, Johannes Brahms défend une musique pure, à la fois orientée vers l’avenir et imprégnée du passé.

 

FRÉDÉRIC KIRCH

Premier alto solo à l’Orchestre de la Suisse Romande depuis 1996, Frédéric Kirch est né à Metz. Il commence ses études musicales au Conservatoire de sa ville natale, où il obtient les premiers prix de violon, de trombone et de musique de chambre. Son goût instrumental le dirige alors vers l’alto, et il entre dans la classe de Jean-Philippe Vasseur au CNSM de Lyon.Sa vie professionnelle débute à l’Orchestre national de Bordeaux, où il est nommé premier soliste.

Les activités musicales de Frédéric Kirch sont diverses. Il se produit comme chambriste dans de nombreux festivals ; ou en soliste, notamment sous la direction de Fabio Luisi et Marek Janowski. Musicien éclectique, Frédéric Kirch a été invité par des ensembles baroques tels que la Chapelle Royale et a fait partie de l’Ensemble Contrechamps.
L’enseignement occupe une place très importante dans sa vie. Il est actuellement professeur à la HEM de Lausanne.
Frédéric Kirch joue un alto de Carlo Antonio Testore, Milan, 1730.

NICOLAS LE ROY

Nicolas Le Roy initie ses études de piano à Lille et les poursuit au Conservatoire de Genève, dont il sort diplômé en piano et accompagnement. Ses études terminées, il se perfectionne ensuite auprès des pianistes Pascal Rogé et Jean-François Antonioli.
Passionné d’opéra, il collabore à de nombreuses productions en tant que chef de chant, notamment avec le Grand Théâtre de Genève. Il est pianiste officiel de Concours Internationaux tels que le CIEM (Concours International d’Exécution Musicale) ou Tibor Varga.
En tant que soliste, il a une prédilection pour l’œuvre d’Olivier Messiaen et interprète à plusieurs reprises « Les Regards sur l’Enfant-Jésus ». Il joue également les répertoires à deux pianos, notamment avec le londonien Daniel Adni.

Nicolas Le Roy est accompagnateur en HEM de Suisse romande (Genève, Lausanne) et se produit régulièrement en concert en tant que soliste. Il interprète notamment l’oeuvre des classiques (Beethoven, Schumann, Schubert…) mais aussi celle du contemporain Olivier Messiaen, qu’il affectionne particulièrement (« Les Regards sur l’Enfant-Jésus », le répertoire à deux pianos). Il se produit également en diverses formations de musique de chambre.

Depuis mai 2018, il est responsable, au sein des Amis musiquethéâtre, de la programmation des “Matinées classiques”.